15 mai 2018

La chambre froide solaire

L’innovation consiste à construire et faire fonctionner une chambre froide « solaire » pour la conservation des pommes de terre (semences et consommation) afin d’une part, d’allonger la période possible de consommation tout en régulant le marché et d’autre part, fournir des semences pour la reproduction, à coût réduit et plus tôt que le plant importé.  Les actions des dernières années ont prouvé l’intérêt alimentaire et économique de la culture de la pomme de terre en zone sahélienne, cultivée pendant la saison sèche d’octobre à mars-avril, avec irrigation, dans les périmètres maraîchers. Cependant, tous les acteurs s’accordent à souligner le point suivant : dans une région où les températures sont très élevées, la conservation des pommes de terre de consommation et des plants est très difficile et entraîne des pertes importantes. L’amélioration de leur conservation en faisant appel au froid (température de conservation : 2 à 4 ° C) :

  • permettrait à cette culture de participer davantage à l’autosuffisance alimentaire de la région en réduisant les pertes ;
  • permettrait de commencer plus tôt les plantations (avant l’arrivée des semences d’importation) et d’ensemencer de plus grandes surfaces ;
  • consoliderait la filière de production grâce à l’obtention de meilleurs prix de vente des pommes de terre de consommation sur une plus longue période et à une plus grande indépendance des producteurs en réduisant les importations de semences.

Pour assurer une bonne conservation des tubercules le recours à un local réfrigéré par un groupe froid électrique est indispensable. Ce groupe peut être alimenté par l’énergie solaire photovoltaïque.

Liens utiles:

www.emergi.nl

https://www.agencemicroprojets.org/projets/84329/