Guide pratique pour le système de Riziculture Intensif (SRI)

Le SRI: augmenter la production et la qualité; diminuer les coûts d’investissement:

La technique du SRI à plusieurs avantages. Tout d’abord, cette culture permet d’augmenter les rendements de production tout en réduisant de moitié les besoins en eau de la plante, ainsi que la quantité de semence utilisé.

Le système d’intensification du riz permet à la fois d’économiser l’eau et d’augmenter les rendements. Il repose sur les principes suivants : amélioration de l’enracinement des plantes, réduction sensible de la densité des plantes et amélioration de la fertilité des sols. Afin de suivre les pratiques du SRI, on encourage les agriculteurs à soigner le nivellement des parcelles, afin d’éviter que les plants de petite taille ne se retrouvent noyés. Le nivellement des parcelles est un élément important qui contribue à économiser l’eau, puisqu’il permet une répartition uniforme de l’eau dans toute la parcelle, de même qu’un contrôle précis de la hauteur de l’irrigation. En conséquence, le SRI entraîne des variations dans les coûts de production et dans la répartition de la main-d’ouvre en comparaison avec le système conventionnel. Des problèmes subsistent néanmoins, d’où la nécessité de mettre en place un système efficace de vulgarisation et de conseil.

Le guide pratique est publié sur AgroForma ici. Si vous voulez recevoir une formation, cliquez ici.

Dans la technique culturale du riz, plusieurs éléments, dont la gestion du sol, de l’eau, de la plante et de la lumière ont une influence sur la production. Leur combinaison harmonieuse permet d’atteindre le potentiel de production caché par les pratiques inappropriées. En effet, au fil des siècles, les techniques de production de riz utilisées à travers le monde ont considérablement réduit son potentiel naturel. Ce système d’intensification du riz améliore la technique conventionnelle de la riziculture en rendant au riz ses possibilités de production maximale. En terme pratique, il s’agit de produire le riz dans des conditions de faible densité de semis, ce qui entraîne une utilisation limitée de semences, d’eau et d’engrais, sur un sol riche en matière organique et bien aéré ; toute chose qui favorise l’accroissement significatif du rendement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *