Pratiquer, essayer, démontrer et débattre; les tests des modules de formation sur le terrain avec SLE

Pratiquer, essayer, démontrer et débattre, voilà les éléments qui ont marqué la mission de terrain « Compétence, attitude et responsabilité sur le terrain – Test des manuels de formation sur le terrain » qui a eu lieu du 27 mars au 6 avril aux alentours de Bamako. Son objectif était de tester des versions provisoires des manuels de formation et des outils sur le terrain pour transformer le savoir technique en compétences opérationnelles. La mission a été réalisée en coopération entre le CIV, les centres de formation des régions de Koulikoro, Sikasso, Kayes, Niono et Mopti, qui sont nos partenaires, notamment le CEFE Niono, le CCFAP Sikasso, le CFC Katibougou, le CFAP Kayes et le CFASPAM Mopti, et le SLE. Le SLE s’est chargé des éléments briefing/ observation et feedback. Les formateurs des centres ont testé le contenu et les méthodes didactiques avec des groupes de producteurs dans le périmètre de Samanko, à Koulikoro, à Sonikegni et dans le périmètre de Baguinéda. Au cœur des activités se trouvent les innovations du CIV et les bonne pratiques agriculturales. Un aperçu des thèmes et tests est présenté ci-dessous :

  • Irrigation « Alternative à la calebasse » (CEFE Niono), 27-28/03/2018 dans le périmètre de Samanko
  • La lutte contre la mouche des fruits de la mangue (CCFAP Sikasso), 30/03-1/04/2018 à Koulikoro
  • Bonnes pratiques de maraîchage et pré-germination de la pomme de terre (CFC Katibougou), 30/03-1/04/2018 à Koulikoro
  • Système d’irrigation goutte à goutte (CFAP Kayes), 2-3/04/2018 à Sonikegni
  • Système Riziculture Irriguée (CFASPAM Mopti), 4-5/04/2018, dans le périmètre de Baguinéda

Cette mission a montré que les innovations offertes par le CIV sont pertinentes, car elles répondent à des problématiques connues des producteurs, et qu’ils se sentent concernés. De plus les formateurs des centres ont donné la preuve qu’ils n’ont pas peur de « se salir les mains », qu’ils sont très ouverts pour essayer de nouvelles techniques didactiques et qu’ils apprécient les discussions sur des thèmes techniques. Le contact direct avec les producteurs a été marqué par l’enthousiasme, par un grand sens de l’hospitalité et en même temps par la créativité des producteurs pour l’adaptation des innovations à leur contexte. Cela joue un rôle positif sur l’appropriation de l’innovation. En conséquence, un test de terrain est indispensable pour obtenir des appréciations sur les méthodes didactiques et les innovations techniques. Elles sont effectivement impossibles à simuler dans une situation conventionnelle de bureau. Les leçons de cett e phase test, seront prises en compte dans la finalisation des manuels de formations et dans l’élaboration des outils.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *